vendredi 11 septembre 2015

Pour encore plus de Pairi Daiza et un peu moins de finance, Pairi Daiza souhaite sortir de la Bourse

Le parc animalier Pairi Daiza, récemment devenu le parc le plus visité de Belgique, a annoncé aujourd'hui son intention de quitter la bourse de Bruxelles. Le fondateur et le co-fondateur du parc souhaitent acquérir les actions qu'ils ne possèdent pas encore. Le prix de l'offre est de 3 euros par action (après paiement d'un dividende de 2 euros le 16 septembre). Une des raisons invoquées est la préservation de l'âme du parc et ses valeurs, notamment pour les programmes de conservation d'espèces. Ce n'est pas une opération à but financier, car le but recherché n'est pas d'obtenir un maximum bénéfices.

Voici le communiqué de presse complet:

Pour encore plus de Pairi Daiza et un peu moins de finance, Pairi Daiza souhaite sortir de la Bourse

Pairi Daiza SA souhaite informer le marché des développements récents concernant la stratégie à long terme de l’entreprise et fournir de plus amples informations sur le communiqué de presse de Wildo Properties SA et Alychlo NV de ce jour sur base de l’article 8, §1 de l'Arrêté Royal du 27 avril 2007 relatif aux offres publiques d'acquisition.

Le CEO de Pairi Daiza, Eric Domb, travaille actuellement sur plusieurs axes stratégiques concernant l’avenir de son entreprise. Son souhait est de voir Pairi Daiza suivre le chemin entamé à l’occasion de son changement de nom en 2010 et développer en profondeur son identité de Jardin des Mondes (jardin zoologique, botanique et culturel). Concrètement, cela signifie que Pairi Daiza devrait dans les années à venir, parallèlement au développement de ses jardins, investir davantage dans des projets à but non lucratif, tels que la conservation des espèces menacées (au travers de sa Fondation) ou le développement d’activités culturelles. En raison de la nature de ces investissements ainsi que des risques élevés associés à ces projets, les intérêts des actionnaires pourraient ne plus être entièrement en ligne avec la stratégie de la société à long terme.

Afin d’éviter ce conflit potentiel, le scénario étudié dans le communiqué de presse de Wildo Properties SA et Alychlo NV comprend une sortie de Bourse qui serait organisée en coopération avec l’actionnaire détenant le contrôle de Pairi Daiza, Wildo Properties SA. Wildo Properties est contrôlée par M. Eric Domb, CEO de Pairi Daiza, détient 69,04% des actions de Pairi Daiza et entend les conserver durablement. Pour financer la sortie de Bourse envisagée, Wildo Properties est entrée en discussions préliminaires avec Alychlo NV, la société d’investissement de M. Marc Coucke. Au cœur de ce scénario : la volonté claire, des deux parties, de conserver le caractère 100% belge de Pairi Daiza, lui offrir un visage entièrement familial, et assurer une stratégie d’investissements à long terme tournée vers les générations futures.

Eric Domb : « Une entreprise 100% belge à caractère familial »

« Cela fait des années que je souhaite faire sortir mon entreprise de la Bourse. Je ressens en effet un vrai décalage entre les valeurs de Pairi Daiza « Jardin des Mondes » et celles régissant le monde financier. Quitter la Bourse serait la meilleure manière de pérenniser l’âme de Pairi Daiza et ses valeurs.

Je dois la vérité à nos actionnaires: Pairi Daiza développera à l’avenir des projets qui ne sont pas tous à but de rentabilité, tels que ceux défendus par la Pairi Daiza Foundation au profit des espèces menacées ou encore des activités culturelles... Ce chemin est celui que je compte emprunter à la tête de l’entreprise et est très éloigné d’une approche purement financière. Je ne souhaite pas l’imposer à nos actionnaires.

Cette entreprise est toute ma vie. Mon vœu le plus cher est de protéger Pairi Daiza, de conserver à très long terme une entreprise 100% belge à caractère familial et dont l’avenir serait assuré par des propriétaires profondément amoureux du projet. Cela est possible avec Marc Coucke à mes côtés. Marc est attaché depuis de nombreuses années à Pairi Daiza. Il est déjà le deuxième actionnaire de l’entreprise et est par ailleurs ambassadeur de la Pairi Daiza Foundation ».

Marc Coucke : « Transmettre Pairi Daiza aux générations qui vont nous succéder »

« Je suis depuis de nombreuses années sous le charme de ce Jardin. Pairi Daiza a une âme et j’y ressens beaucoup d’authenticité. Pour moi, il ne s’agit pas ici de réaliser un placement financier classique mais bien d’avoir a possibilité d’aider Eric à préserver le caractère unique de son Jardin et le transmettre aux générations qui vont nous succéder. Comme Eric, j’aimerais pouvoir transmettre ce joyau à mes enfants en espérant qu’ils feront de même à leur tour »

Avec un prix d'offre de 73 euros par action, après paiement d’un dividende de 2 euros payable le 16 septembre 2015, Eric Domb se réjouit que Pairi Daiza ait pu tenir ses engagements et que les actionnaires seront récompensés pour leur confiance après avoir permis le développement de l’entreprise. Mais plus que cela, les actionnaires bénéficieraient d’une plus-­‐value conséquente (+233% depuis l’entrée en Bourse de Pairi Daiza en 1999, ce qui est très largement supérieur à la progression du Bel 20 et des autres indices boursiers belges).

A PROPOS DE PAIRI DAIZA

Le Jardin des Mondes PAIRI DAIZA offre aux visiteurs une journée d’émerveillement au contact des animaux sauvages et les sensibilise à la beauté et la fragilité de la nature. PAIRI DAIZA héberge plus de 5.000 animaux du monde entier, oiseaux, mammifères, poissons, reptiles... sur le site de l’ancienne abbaye de Cambron aux arbres séculaires et aux nombreux bâtiments historiques. On y voyage d’un continent à un autre en quelques pas, dans des jardins authentiques aux multiples richesses naturelles, culturelles et spirituelles. PAIRI DAIZA pour suit également une trentaine de programmes scientifiques pour la préservation d’espèces menacées en assurant leur reproduction au cœur même du parc. Pairi Daiza est une société anonyme belge, cotée sur NYSE Alternext Brussels (code:PARD).

Interview realisée par RTL-TVI:


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci d'écrire de manière correcte, lisible et respectueuse. Dans le cas contraire les commentaires pourront être éliminés.