mercredi 23 septembre 2015

En bref: Walibi Sud-Ouest va investir, retour de Wonderland à Sydney, vol de cuivre près de Walygator

Le groupe Aspro Parks, qui a fait l'acquisition il y a quelques mois du parc français Walibi Sud-Ouest, prévoit d'investir dans ce parc afin de le faire croître, comme nous l'apprend le journal Sud Ouest. Le parc ne dépasse actuellement pas les 315.000 visiteurs par an, il vise les 500.000 visiteurs. Sylvain Chatain, directeur du parc, souhaite "faire passer le parc au niveau supérieur" et ajoute: "La période d'analyse des forces et faiblesses est terminée. Walibi Sud-Ouest a un gros potentiel de croissance pour être resté statique et dans un mode de fonctionnement identique pendant des années. Il faut faire bouger l'entreprise !".

On savait déjà que le château de Prinsessia (qui englobera le manège des tasses) ouvrirait en fin d'année à Plopsaland De Panne. Une affiche donne maintenant une date un peu plus précise: décembre 2015.


Le parc d'attractions australien Wonderland pourrait renaître de ses cendres, comme nous l'apprend le Daily Mail. Ce parc situé à Sydney a ouvert en 1985 et a fermé ses portes en 2004. Un employé, qui y a travaillé 10 ans et est depuis devenu millionaire en se lançant dans l'immobilier, projette en effet depuis 2009 de recréer un parc à Sydney avec plusieurs des attractions emblématiques de l'ancien parc. Il a récemment reçu le soutien d'un autre investisseur (Fox Petroleum), rendant plus probable l'aboutissement de ce projet. L'investissement total sera d'un milliard de dollars australien (633 millions d'euros) pour réaliser ce projet prévu en deux phases: parc d'attractions, parc aquatique et parc animalier pour la première phase, équipements sportifs et pour des concerts ainsi qu'un centre de conventions pour la seconde phase. Le terrain pour construire le parc n'a pas encore été trouvé. Voici à quoi cela pourrait ressembler:




Par ailleurs, France Bleu révèle la cause de la panne d'électricité qui a touché Walygator Parc samedi passé. C'est un acte de vandalisme sur un poste électrique qui est à l'origine de cette situation. Samedi 19 septembre à 8h50, le courant a sauté. C'est un poste électrique de 20.000 volts qui a été forcé, sur le site de l’ancienne entreprise Béton frais, à Hagondange. Le directeur de la régie d’électricité d’Hagondange, Bruno Guérin, raconte qu' "en démontant l’installation pour récupérer le cuivre, il y a eu un violent court circuit. Je pense que les individus ont dû prendre peur, et il y a peut-être eu un ou des blessés car un court circuit sur du 20.000 volts, on appelle ça dans notre jargon un flash, et vous pouvez vous retrouver brûlé". Le coût de la réparation s'élève à 6000 euros rien qu'en matériel. Le manque à gagner pour Walygator Parc est estimé entre 50.000 et 75.000 euros, soit 2500 à 3000 visiteurs qui n'ont pas pu profiter du parc.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci d'écrire de manière correcte, lisible et respectueuse. Dans le cas contraire les commentaires pourront être éliminés.