dimanche 27 septembre 2015

Les groupes chinois Wanda et Fosun s'intéressent à Parques Reunidos

Deux groupes chinois s'intéressent à Parques Reunidos, qui a été mis en vente pour 2,5 milliards d'euros par le fonds d'investissement Arle, comme nous l'apprend El Confidencial. Un de ces groupes est un des groupes les plus importants de parcs d'attractions en Chine, qui a en outre prédemment annoncé son intention de s'étendre à l'étranger. Parques Reunidos est un des principaux opérateurs de parcs de loisirs dans le monde (parcs aquatiques, parcs d'attractions et parcs zoologiques, implantés dans 12 pays différents). Parques Reunidos est présent en Argentine, aux États-Unis, et en Europe. On peut notamment citer Marineland en France, Bobbejaanland en Belgique ou encore Movie Park Germany en Allemagne, parmi les 56 parcs du groupe.

Parmi les candidats pour acquérir Parques Reunidos, valorisé entre 2 et 2,5 milliards d'euros, se trouvent plusieurs groupes chinois et des 'private equitys'. Bien que la société n'ait pas voulu commenter l'information, plusieurs sources financières ont confirmé qu'Arle (antérieurement appelé Candover) a chargé Morgan Stanley de trouver un acquéreur pour Parques Reunidos. Plusieurs sources indiquent que Wanda Group et le fonds Fosun seraient intéressés.


Wanda Group avait déjà en projet la construction à Madrid du plus grand parc aquatique couvert d'Europe (un projet paralisé par la nouvelle équipe élue aux élections municipales à Madrid). Wanda Group est un géant qui compte plusieurs parcs à thème récemment ouverts en Chine et d'autres sur le point d'être inaugurés. Ce groupe est en outre présent sur différents autres secteurs d'activité. Et Wanda Group avait déjà exprimé son intention de disposer de parcs en dehors de la Chine, et plus particulièrement en Europe.

Concernant le fonds Fosun, on peut mentionner deux de ses acquisitions récentes: le Clud Med et une participation dans le tour opérateur Thomas Cook.

Avec l'acquisition de Parques Reunidos, le nouveau propriétaire du groupe disposerait d'une option d'achat sur Parque Warner Madrid, le deuxième parc le plus important d'Espagne et qui projette la construction d'un hôtel. Actuellement, ce parc est géré par Parques Reunidos, sans que le groupe en soit propriétaire.

La vente de Parques Reunidos serait une des opérations les plus rentables du secteur, avec une rentabilité supérieure à 100 %. Quand la société britannique a acquis le groupe espagnol en 2007, elle avait payé 1 milliard d'euros à Advent, qui précédemment, en 2003, l'avait fait sortir de la bourse en payant 240 millions. Mais Parques Reunidos a encore une dette s'élevant à 1,46 milliards d'euros.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci d'écrire de manière correcte, lisible et respectueuse. Dans le cas contraire les commentaires pourront être éliminés.