mercredi 15 avril 2015

Parques Reunidos croît à nouveau et veut entrer dans les centres commerciaux

Parques Reunidos, le deuxième opérateur de parcs de loisirs en Europe, aujourd'hui a annoncé qu'il a repris le chemin de la croissance en 2014 après plusieurs années de crise. "L'année passée, notre nombre de visiteurs a augmenté de près de 1,2 millions, la première hausse depuis 2009", a déclaré Yann Caillère, conseiller délégué du groupe espagnol. Le nombre de visiteurs a augmenté de 5,8 % à 22,2 millions, les revenus ont augmenté dans la même proportion atteignant 549 millions d'euros et le résultat brut d'exploitation a connu une hausse de 4 % atteignant 179 millions d'euros, comme l'indiquent les résultats de l'année 2014 présentés ce mercredi. Parques Reunidos ne donne pas de chiffres individuellement pour chaque parc mais Yann Caillère a assuré que tous les parcs du groupe ont des résultats positifs.

L'objectif principal pour la période 2014-2016 est d'augmenter le nombre de clients de deux millions, un but qui a déjà été accompli à 60 % la première année. "Nous avons trois ans pour appliquer notre stratégie de croissance", a déclaré Yann Caillère lors de la présentation des résultats.

Parques Reunidos gère 56 parcs dans 12 pays. Depuis l'arrivée de Yann Callère à la tête du groupe, deux importants contrats de gestion de parcs à thème à Dubaï ont été signés (dont l'inauguration est prévue en 2016), et récemment le parc animalier Faunia (situé à Madrid) a été acquis à 100 %.

Le fonds Arle Capital (précédemment Candover) a fait l'acquisition en octobre 2007 de Parques Reunidos, qui appartenait avant cela à Advent. Les informations publiées dans la presse l'an passé concernant une possible vente de Parques Reunidos de la part d'Arle Capital n'ont jamais été officiellement confirmées. Toutefois, "Arle Capital est présent depuis 2007 dans [le capital de] Parques Reunidos, ce sont beaucoup d'années et la logique veut qu'un jour ou l'autre le groupe soit vendu. Mais, en premier il faut relancer le groupe et faire en sorte que les résultats croissent à nouveau de manière soutenue année après année", a ajouté Yann Caillère.

Le principal marché pour Parques Reunidos est les États-Unis, qui a apporté l'an passé près de 35 % des revenus du groupe. À la deuxième place se trouve l'Espagne qui représente 24,3 % des revenus.

Parques Reunidos dans les centres commerciaux

Le nouveau pari du groupe dans sa stratégie est d'amener l'expérience de Parques Reunidos aux centres commerciaux, lieux de loisirs familiaux via différentes formats de Mall Entertainment Centres, en ouvrant une nouvelle branche de son offre à des opérateurs externes pour des parcs de loisirs (Jungle, Nickelodeon Land, Marineland Aquarium et parcs aquatiques indoor).

La compagnie veut déjà matérialiser cela cette année, même si l'intention à l'avenir est d'insérer cela dans de nouveaux centres commerciaux. En Espagne il y a des négociations avec El Corte Inglés, mais aucun accord final n'a encore été conclu pour ce nouveau concept.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci d'écrire de manière correcte, lisible et respectueuse. Dans le cas contraire les commentaires pourront être éliminés.