samedi 18 octobre 2014

Center Parcs Les Chambarans: feu vert pour le projet, début des travaux lundi

Le feu vert a enfin été donné vendredi après-midi pour la création du Center Parcs des Chambarans, à Roybon (département de l'Isère), alors que le projet a été lancé il y a 7 ans, comme on peut le lire dans la presse locale. Les opposants ont tout fait pour bloquer ce projet, pendant des années, et il n'ont peut-être pas encore dit leur dernier mot, mais cette fois la situation est débloquée et on passe aux choses sérieuses.

Le Préfet de l'Isère a signé la dernière autorisation et le promoteur (Pierre & Vacances-Center Parcs) a acheté les 200 hectares de terrain en annonçant le début des travaux dès ce lundi 20 octobre pour ce complexe touristique qui abritera notamment un parc aquatique ouvert 365 jours par an. Il sera d'abord procédé au défrichement, la construction des équipements devrait commencer en 2015.

Valérie Lauthier, responsable de la communication de Pierre & Vacances-Center Parcs a fait la déclaration suivante auprès du Dauphiné Libéré: « Nous sommes propriétaires de la parcelle de forêt depuis aujourd’hui [hier, NDLR]. Nous allons donc commencer le défrichement la semaine prochaine. Cela va se passer en trois phases : d’abord, nous procéderons à la coupe du bois. L’Inrap (Institut national de recherches archéologiques préventives) va ensuite réaliser des fouilles sur la zone. Enfin, nous passerons au dessouchage. Tous ces travaux vont durer jusqu’au début de l’été 2015. »

De leur côté, les opposants craignent que les ressources en eau du secteur soient mises en péril et ils ont décidé de déposer un recours en référé pour suspendre le début du chantier.



Center Parcs compte déjà 4 domaines en France, un cinquième ouvrira l'an prochain dans le département de la Vienne et d'autres projets sont aussi en cours en Saône-et-Loire, dans le Jura et dans le Lot-et-Garonne (ouverture prévue: 2018).

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci d'écrire de manière correcte, lisible et respectueuse. Dans le cas contraire les commentaires pourront être éliminés.