mardi 15 février 2011

En 2011, la force des volcans c'est à Vulcania

Communiqué de presse de Vulcania:
Vulcania 2011

EN 2011, LA FORCE DES VOLCANS C’EST À VULCANIA


NOUVEAU !
MISSION TOBA

Vol au-dessus d’un supervolcan

L’éruption du volcan Islandais a mis le volcanisme et ses effets au cœur de l’actualité pendant quelques semaines tant il a perturbé l’activité humaine. Mais le volcan Eyjafjöll compte dans sa famille des membres bien plus effrayants : les supervolcans ! MISSION TOBA invite les visiteurs dans un extraordinaire voyage dans le temps à la rencontre de l’un d’entre eux... Embarqués dans des nacelles au design futuriste, les visiteurs survolent en escadrille la région de Toba, en Indonésie, théâtre il y a 74 000 ans d’une explosion plus que spectaculaire. Pour vivre ce vol et découvrir cette éruption, le public est immergé dans une toute nouvelle salle dotée d’un écran à 180° et enrichie d’une projection au sol qui renforce la sensation d’immersion. Lors de ce vol au dessus de Toba, les visiteurs mesurent la puissance dévastatrice dont sont capables ces monstres que sont les supervolcans.

UN VOL EXTRAORDINAIRE AU TEMPS DE TOBA


C’est quoi un supervolcan ?

Les scientifiques s’intéressent de plus en plus aux supervolcans, des formations dont les manifestations inimaginables sont susceptibles d’impacter la planète entière. 10 000 fois plus puissante qu’une éruption classique, l’explosion d’un supervolcan émet plus de mille milliards de mètres cubes de matériaux au cours d’une seule éruption. On a aujourd’hui identifié de part le monde une dizaine de ces supervolcans, en Papouasie, Nouvelle-Zélande et Californie mais le plus connu se cache sous le parc national de Yellowstone, dans l’Etat du Wyoming. S’il venait à se réveiller, son impact sur la planète serait sans précédent, à l’image de l’éruption du supervolcan Toba il y a plus de 74 000 ans. Sa puissance, selon les simulations scientifiques, aurait bouleversé l’ensemble du climat sur Terre et plongé notre planète dans un « hiver volcanique » qui a probablement duré plusieurs années. Par endroits, la température aurait chuté de 15°C et la végétation se serait étiolée sur plusieurs millions de km2. Certains chercheurs émettent même l’hypothèse qu’une partie de la population humaine aurait disparu à cette occasion.

LES DIABLES DES VOLCANS
Katia et Maurice Krafft


A l’occasion des 20 ans de la disparition des Krafft, Vulcania se devait de rendre hommage à ce couple si singulier qui a été à l’origine du projet du Parc. Mêlant la présentation d’objets personnels, films inédits et nombreux témoignages de ceux qui les ont côtoyés ou accompagnés, cette exposition est avant tout le reflet d’une vie faite de passions, d’engagements et de convictions. Ce couple mythique a parcouru le monde, fasciné par la beauté et la fureur des volcans. De leurs voyages à la rencontre des peuples des volcans, confrontés quotidiennement au danger, est né un véritable engagement qui a conduit les Krafft à se consacrer à la connaissance des volcans gris, les plus destructeurs, et ce au péril de leur vie. A travers cette exposition, Vulcania illustre cette prise de conscience et le combat qu’engagèrent les Krafft pour sensibiliser les autorités à l’urgence de la prévention des risques volcaniques au service d’une ambition unique : sauver les populations.

UNE VIE AU RYTHME DES VOLCANS


Maurice et Katia Krafft, les volcanologues errants

Ils ont marqué la fin du vingtième siècle par leurs fortes personnalités, leur façon d’être et de vivre le volcanisme avec ce besoin impérieux de transmettre ce en quoi ils croyaient. Ils ont réalisé, grâce à leur passion communicative, leur soif d’exploration et d’images, un travail novateur de vulgarisation scientifique. Volcanologues chasseurs d’images, Maurice et Katia Krafft ont légué un héritage unique avec une bibliothèque volcanique sans précédent dont une partie a été léguée à Vulcania : 300 000 photos, 300 heures de film, des dizaines de tableaux de peinture et d’aquarelles et de multiples livres. Indépendants, unis par la passion de la vulcanologie, fascinés par la beauté des phénomènes explosifs, ils étaient présents partout où la Terre explose. Le 3 juin 1991 à 15h18, ils périssent emportés par une coulée pyroclastique émise par le Mont Unzen, situé sur l’île de Kyushu au Japon.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci d'écrire de manière correcte, lisible et respectueuse. Dans le cas contraire les commentaires pourront être éliminés.