vendredi 22 mai 2015

La Compagnie des Alpes revend La Mer de Sable et Planète Sauvage

À l'occasion de la publication des résultats semestriels 2014-2015, la Compagnie des Alpes a révélé aujoud'hui le nom des deux parcs de loisirs supplémentaires que le groupe français revend. Il s'agit de deux parcs situés en France: le parc d'attractions La Mer de Sable et le parc animalier Planète Sauvage. La compagnie avait déjà cédé deux autres parcs il y a quelques mois (Walibi Sud-Ouest et Dolfinarium Harderwijk font maintenant partie du goupe espagnol Aspro Parks.

La Compagnie des Alpes finalisera début juin la cession de ses parcs La Mer de Sable (région parisienne) et Planète Sauvage (près de Nantes) au Groupe Looping, participation de H.I.G Capital France. Cette opération établit la valeur d’entreprise des deux parcs cédés à près de 15,4 M€ et sera réglée en numéraire. Ces deux parcs ont, au cours de l’exercice 2013/2014, accueilli 570 000 visiteurs, réalisé un chiffre d’affaires de 13,8 M€ - soit 4,5% du chiffre d’affaires - et 3,4% de l’Excédent Brut Opérationnel de de la BU Destinations de loisirs.

Comme pour la cession du delphinarium d’Harderwijk et du parc Walibi Sud-Ouest à Continental Leisure Projects SARL, lié au groupe Aspro et annoncé en janvier dernier, cette nouvelle cession s’inscrit dans la continuité de la stratégie de recentrage du périmètre des parcs de loisirs annoncé par le Groupe en décembre 2013.

Le Chiffre d’affaires consolidé du Groupe s’élève à 421,1 M€, en progression de 2,5% à périmètre comparable, par rapport à la même période de l’exercice précédent. Cette progression s’explique principalement par un bon 1 er semestre pour les Destinations de loisirs mais aussi par la résilience des Domaines skiables sur la quasi-totalité de la saison.

Commentant les résultats du 1 er semestre, Dominique Marcel a déclaré : « La Compagnie des Alpes réalise un 1 er semestre satisfaisant grâce à un bon deuxième trimestre dans les Domaines skiables et à un niveau d’activité soutenu dans les Destinations de loisirs. Elle confirme ainsi la bonne maîtrise de ses activités, notamment dans les Destinations de Loisirs, dont le portefeuille, a été recentré conformément à la stratégie annoncée fin 2013. Nous allons poursuivre nos plans d’actions sur nos trois principaux enjeux : retrouver de la croissance en volume dans la montagne, en collaboration avec l’ensemble de notre écosystème, atteindre la Très Grande Satisfaction et améliorer le niveau de performance de nos parcs d’attraction historiques et trouver à l’international les moyens d’y développer de manière plus systématique notre modèle sur la base de nos premières expériences ».


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci d'écrire de manière correcte, lisible et respectueuse. Dans le cas contraire les commentaires pourront être éliminés.