vendredi 13 juin 2014

En bref: projets de Parques Reunidos en Afrique et Asie, Camden n'était pas au courant et +

Cette semaine, le groupe Parques Reunidos présentait les investissements prévus pour le parc Marineland à Antibes pour les 3 prochaines années et la stratégie de croissance du groupe. TourMag, donne quelques détails supplémentaires grâce à une interview avec le PDG de Parques Reunidos, Yann Caillère. Concernant Marineland, on apprend ainsi qu'ils sont en rapport avec un gestionnaire de parking pour réaliser un parc autos à étage de 500 places pour améliorer la desserte du site. Yann Caillère déclare également: "nous réfléchissons à faire de Marineland une marque internationale que l’on pourra décliner au plan international sur d’autres parcs marins similaires ayant la même philosophie c’est-à-dire à la dois ludique mais aussi pédagogique sur la protection du monde marin et de sa faune".
Par ailleurs pour les prochains projets du groupe, les continents africains et asiatiques (sur lesquels Parques Reunidos n'est pas encore présent) peuvent constituer des opportunités: "Nous venons d’acquérir Sea Aquarium à Miami et nous avons signé un contrat d’assistance pour la création de deux parcs à Dubaï. Notre volonté est de nous développer en Afrique, avec des projets au Maroc, au Moyen Orient, comme à Dubaï, et, demain peut-être en Asie. Je pars d’ailleurs en Chine pour étudier les opportunités sur place."

Parque Warner Madrid met en service un nouveau bus depuis Madrid (depuis Plaza Castilla, Moncloa, Principe Pio ou Legazpi). Il est gratuit et réservé (pour le moment) aux personnes qui réservent leurs entrées (et éventuellement hôtel) via le site officiel du parc. Pour les autres visiteurs ce serait 15 € mais ne peux pas être réservé.


Victime d'une coupure de courant mercredi 11 juin, Camden Park n'a pas ouvert ses portes ce jour là.

Par ailleurs, le Futuroscope a une nouvelle agence de communication, comme on peut le lire sur CBNews. Lancée au début mars 2014, après une présélection d’agences opérée par Top/Com Gibory, la compétition pour la communication publicitaire du parc poitevin réunissait les agences de communication Brune, Mademoiselle Scarlett, Quai Des Orfevres et Rosapark, ainsi que l’agence interne du Futuroscope. C'est l'agence Brune qui a finalement été choisie. Après avoir géré la communication de Parc Astérix pendant six ans, Bruno Lacoste et Céline Desmoulins, co-fondateurs de Brune, renforcent ainsi leur expertise pour la communication des parcs d’attractions et le secteur des loisirs.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci d'écrire de manière correcte, lisible et respectueuse. Dans le cas contraire les commentaires pourront être éliminés.