mercredi 28 juillet 2010

Revenu trimestriel de la Compagnie des Alpes en repli


Ce mardi la Compagnie des Alpes présentait les résultats du troisième trismestre.

Après une année 2009 exceptionnellement bonne, la tendance est cette année à la baisse. Le chiffre d’affaires consolidé du groupe sur les 3 premiers trimestres de l’exercice 2009-2010 est de + 6,1 % à périmètre réel et de - 2,0 % à périmètre comparable. Le chiffre d’affaires consolidé au 30 juin 2010 du Groupe CDA s’établit à 464,6 M€.

Extrait du communiqué de presse concernant l'activité parcs de loisirs:
Parcs de loisirs :

Après retraitement des effets de la fermeture pour travaux de rénovation d’Aqualibi, le troisième trimestre qui représente environ 30% de l’activité annuelle, s’est soldé par une baisse du chiffre d’affaires des parcs de loisirs de près de -4%.

En cumul, sur les trois premiers trimestres de l’exercice, le chiffre d’affaires des Parcs de Loisirs (hors Aqualibi) baisse de -4,8%. La fréquentation diminue de -6,1% tandis que la dépense moyenne par visiteur progresse de +1,4%.

Le début de saison a été affecté par une météorologie dégradée, en particulier au mois de juin. Plus largement, la morosité du climat économique général semble affecter la consommation de loisirs, et pour partie la fréquentation de certains parcs, en particulier en Europe du Nord.

Les niveaux de préventes aux intermédiaires demeurent toutefois en progression par rapport à la
moyenne des deux dernières saisons, confirmant l’attractivité intrinsèque des parcs du Groupe.

Signature d’un contrat d’assistance et de licensing portant sur la conception et le management du nouveau parc Sindibad à Casablanca

La CDA, partie prenante d’un consortium choisi après appel à manifestation d’intérêt par les autorités publiques marocaines, a conclu le 12 juillet dernier un contrat global d’assistance et de licensing avec un ensemble de partenaires pour la réalisation du programme d’aménagement intégré de Sindibad, situé à l’ouest de Casablanca, ainsi que l’exploitation de son parc d’attractions.

S’inscrivant dans le cadre du programme de développement régional touristique « Casablanca 2012 », Sindibad, véritable poumon vert, constitue la plus grande étendue paysagère de la capitale économique du Maroc.

Le consortium, composé d’Alliances, de Palmeraie Développement – tous deux spécialistes de
l’aménagement, du développement et de la commercialisation de projets touristiques et immobiliers – de Dev Park (investisseur foncier et gestionnaire d’actifs immobiliers) et de la Somed (investisseur institutionnel), a proposé un projet d’aménagement comprenant une partie immobilière et hôtelière, un musée archéologique et, en lien avec la CDA, un parc de loisirs.

Cette convention est la première du genre au Maroc, qui alliera un projet résidentiel et touristique, et un parc de loisirs de dimension internationale.

La CDA interviendra sur ce programme, avant ouverture, en assistance à maîtrise d’ouvrage pour la conception et l’expertise technique, et, en phase d’exploitation, sous la forme d’un contrat d’assistance au management d’une part, et de l’octroi d’une licence de la marque Walibi pour une durée de 20 ans d’autre part, rémunérée sur la base de 4% du chiffre d’affaires réalisé par le parc.

L’investissement total est évalué à environ 220M€, dont près de 35M€ pour le parc de loisirs qui s’étendra sur près de 20 hectares et comprendra un parc d’attractions, un zoo et un parc écologique.
L’ouverture du parc est prévue en 2013.

Ce projet constitue le premier cas d’application de la volonté du Groupe de valoriser ses savoir-faire et de se développer dans de nouvelles zones géographiques en partenariat, dans le cadre de projets peu ou pas consommateurs de capital.

Perspectives

Le dernier trimestre de l’exercice (juillet à septembre) représente environ 50% de l’activité annuelle des parcs de loisirs.

Face à l’activité constatée à fin juin, le Groupe a pris un ensemble de mesures spécifiques, et adaptées à la situation de chaque parc. Des initiatives de promotions ciblées ont été prises dans certains cas (notamment en Europe du Nord), pour stimuler la fréquentation. Des plans d’optimisation des coûts ont été élaborés, et l’intensité de leur mise en œuvre sera décidée en fonction de l’évolution de l’activité.

Le Groupe devrait par ailleurs bénéficier de la réouverture de son delphinarium à Planète Sauvage, intervenue le 10 juillet 2010 suite à une nouvelle autorisation préfectorale, la précédente ayant été annulée par le tribunal administratif pour vice de forme.

Pour Dominique Marcel, PDG : « Dans une année de transition marquée par la préparation de choix
d’investissements dont les effets ne seront visibles qu’à partir de l’exercice prochain. Le niveau record de chiffre d’affaires enregistré par les parcs de loisirs en 2009 ne sera, selon toute vraisemblance, pas atteint en 2010. Dans ce contexte, le Groupe s’est mis en mesure d’agir de manière très réactive et ciblée tant sur le plan de sa politique commerciale que sur le plan de la gestion des coûts, de manière à limiter au maximum l’impact défavorable de ce ralentissement sur les marges du Groupe.

Sur un plan plus structurel, l’inflexion stratégique initiée depuis la fin 2008 se poursuit sur un des axes annoncés. La signature du contrat Sindibad, qui nous donne l’occasion de valoriser pour la première fois la marque Walibi au-delà de nos parcs actuels, est une illustration de la stratégie de valorisation de nos actifs incorporels et de nos savoir-faire dans des projets de développement peu consommateurs de capitaux.

Le groupe, qui dispose désormais d’une structure financière adaptée à ses ambitions, est plus que jamais déterminé à accélérer la mise en œuvre de son projet de transformation orienté résolument vers la sélectivité, la croissance rentable et la création de valeur. »

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci d'écrire de manière correcte, lisible et respectueuse. Dans le cas contraire les commentaires pourront être éliminés.