jeudi 6 novembre 2014

Euro Disney S.C.A. annonce les résultats de l'exercice 2014

Euro Disney S.C.A., société mère d'Euro Disney Associés S.C.A. ("EDA"), société d'exploitation de Disneyland Paris, a présenté aujourd'hui les résultats financiers consolidés de l'exercice 2014. Le chiffre d’affaires du groupe diminue de 2 % à 1,3 milliards d’euros, reflétant une baisse des volumes des activités touristiques. Cette baisse est partiellement compensée par une hausse de la dépense par visiteur et du chiffre d’affaires des activités de développement immobilier. La dépense par visiteur dans les parcs atteint cependant un niveau record reflétant l’objectif constant du groupe d’améliorer son offre et la satisfaction des visiteurs.


Le groupe a réussi à limiter la hausse de ses charges d’exploitation à un niveau inférieur à 1 %, tout en poursuivant ses investissements dans l’expérience proposée à ses visiteurs. La perte nette s’établit à 114 millions d’euros, en augmentation de 35 millions d’euros.


Concernant les résultats, Tom Wolber, Président d'Euro Disney S.A.S., a déclaré :
"Les résultats de l'année sont impactés par la poursuite du ralentissement économique, notamment en France. La baisse du volume des activités touristiques s'explique à la fois par le contexte économique,l'attention portée à la croissance des segments de visiteurs les plus contributifs et la réduction de notre capacité hôtelière d'environ 10 % avec la rénovation de l'hôtel Newport Bay Club.

Malgré cet environnement économique difficile, nous avons continué à investir dans l'expérience proposée aux visiteurs avec la nouvelle attraction Ratatouille : L'Aventure Totalement Toquée de Rémy qui a été un véritable succès cet été et a permis d'améliorer la satisfaction de nos visiteurs et la dépense moyenne. Nous avons également poursuivi notre programme de rénovation des hôtels au Newport Bay Club.

S'il est mis en œuvre, le projet de recapitalisation d'1 milliard d'euros récemment annoncé, soutenu par The Walt Disney Company, nous permettra d'améliorer notre situation financière et de poursuivre nos investissements dans l'expérience proposée aux visiteurs.Avec notre équipe de Cast Members talentueux, nous restons mobilisés pour assurer le futur succès de Disneyland Paris."

Le chiffre d'affaires généré par les activités touristiques est en baisse de 37,8 millions d'euros pour s'établir à 1 251,2 millions d'euros, contre 1 289,0 millions d'euros au titre de l'exercice précédent.

Le chiffre d'affaires des parcs à thèmes diminue de 2 % pour s'établir à 721,7 millions d'euros, contre 737,6 millions d'euros au titre de l'exercice précédent, reflétant une baisse de 5 % de la fréquentation des parcs à thèmes à 14,2 millions de visiteurs et une baisse des activités liées aux évènements spéciaux, partiellement compensées par une augmentation de 5 % de la dépense moyenne par visiteur à 50,66 euros. La baisse de la fréquentation des parcs à thèmes s'explique principalement par une diminution du nombre de visiteurs en provenance de France, partiellement compensée par un plus grand nombre de visiteurs espagnols. L'augmentation de la dépense moyenne par visiteur traduit une augmentation des dépenses liées aux entrées et aux ventes de marchandises.

Le chiffre d'affaires des hôtels et du Disney Village® est en baisse de 4 % pour s'établir à 490,4 millions d'euros, contre 510,2 millions d'euros au titre de l'exercice précédent, reflétant une baisse de 3,9 points du taux d'occupation des hôtels à 75,4 % et une baisse de 1 % de la dépense moyenne par chambre à 232,26 euros. La diminution du taux d'occupation des hôtels s'est traduite par 81 000 nuitées de moins qu'au cours de l'exercice précédent, reflétant principalement une baisse du nombre de visiteurs en provenance de France, des Pays-Bas et de Belgique, ainsi qu'une baisse des activités de tourisme d'affaires, partiellement compensées par une hausse du nombre de visiteurs espagnols. Ces chiffres reflètent également une diminution temporaire de la capacité hôtelière en raison du programme de rénovation des hôtels, avec approximativement 500 chambres fermées depuis novembre 2013, ce qui représente 200 000 nuitées indisponibles à la vente.

Les autres revenus sont en baisse de 2,1 millions d'euros pour s'établir à 39,1 millions d'euros contre 41,2 millions d'euros au titre de l'exercice précédent. Cette baisse s'explique par une diminution des revenus de partenariat.

Le chiffre d'affaires généré par les activités de développement immobilier est en hausse de 8,1 millions d'euros pour s'établir à 28,5 millions d'euros, contre 20,4 millions d'euros au titre de l'exercice précédent. Cette hausse s'explique par l'augmentation du nombre et de l'importance des transactions finalisées au cours de l'Exercice par rapport à l'exercice précédent. Compte tenu de la nature des activités de développement immobilier du Groupe, le nombre et l'importance des transactions varient d'une année à l'autre.

Tom Wolber a pris ses fonctions de Président d'Euro Disney S.A.S.

Tom Wolber a pris ses fonctions de Président d'Euro Disney S.A.S., gérant de la Société et d'EDA, le 15[ ]septembre 2014, en remplacement de Philippe Gas. Pour davantage d'informations, veuillez vous référer au communiqué de presse publié le 1[er] août 2014 et disponible sur le site internet du Groupe.

Projet de recapitalisation, soutenu par TWDC, pour approximativement 1 milliard d'euros

Le 6 octobre 2014, la Société a annoncé une proposition globale, soutenue par TWDC, visant à améliorer la situation financière du Groupe et à permettre ainsi la poursuite de ses investissements pour la satisfaction de ses visiteurs. Le projet de recapitalisation proposé s'élève à approximativement 1 milliard d'euros. Si elle était mise en œuvre, cette proposition aurait pour effet d'améliorer la situation de la trésorerie du Groupe d'environ 250 millions d'euros, de réduire son endettement de 750 millions d'euros et d'augmenter sa liquidité en réduisant les charges financières relatives à sa dette et en reportant l'amortissement d'emprunts.

La réalisation des opérations faisant l'objet de cette proposition est subordonnée à leur approbation par les actionnaires de la Société, à la finalisation de la procédure d'information consultation préalable du comité d'entreprise et à la réalisation de certaines autres conditions. Pour autant que ces conditions soient satisfaites, les opérations envisagées dans la proposition devraient être réalisées dans le courant du premier semestre calendaire 2015.

La Société a constaté, dans ses comptes sociaux, préparés selon les principes comptables français, une dépréciation de ses titres de participation dans EDA

Au 30 septembre 2014, la Société a procédé à une revue de la valeur d'usage de ses titres de participation dans EDA, conformément aux principes comptables français. Dans un environnement économique toujours difficile impactant la performance économique du Groupe, cette valeur d'usage, qui reflète l'économie du projet de recapitalisation, s'est avérée inférieure à la valeur comptable des titres. La Société a donc constaté dans ses comptes sociaux une dépréciation de titres à hauteur de la différence constatée, soit 470,5 millions d'euros. Il s'agit d'une charge enregistrée uniquement dans les comptes sociaux de la Société, sans impact sur la trésorerie de cette dernière et sur les états financiers consolidés du Groupe établis selon les normes IFRS.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci d'écrire de manière correcte, lisible et respectueuse. Dans le cas contraire les commentaires pourront être éliminés.