mardi 10 septembre 2013

Bientôt des pandas à Pairi Daiza

Les zoos accueillant des pandas ne sont pas nombreux et quand ces animaux arrivent dans un parc, cela fait grimper la fréquentation. Il ne reste que 1600 pandas géants à l'état sauvage (principalement en Chine) et 300 en captivité à travers le monde, dans 16 parcs animaliers (selon les sources). Nombreux sont donc les jardins zoologiques qui désirent en recevoir, mais pour cela il faut négocier avec la Chine. En Espagne il y a des pandas au zoo de Madrid (la femelle panda vient à nouveau d'être maman), en France au zoo de Beauval et en Belgique il devrait bientôt y en avoir ... à Pairi Daiza. Des négociations sont en cours et seraient en bonne voie (un accord pourrait être signé ce mercredi). C'est ce que nous a appris la presse aujourd'hui. Cela ne fait pas plaisir à certains flamands qui auraient préféré les voir arriver au zoo d'Anvers, qui se dit mieux équipé pour accueillir de tels animaux.

Les négociations se déroulent avec le premier ministre belge, Elio Di Rupo, originaire du Hainaut (région où se trouve Pairi Daiza) et comme, en plus, il est francophone, cela incite certains à penser qu'il favorise Pairi Daiza par rapport à d'autre(s) parc(s) (flamand(s)). Kris Peeters, président de la région flamande, et le parti nationaliste NVA demandent des explications au premier ministre. Elio Di Rupo s'est déjà défendu d'avoir favorisé Pairi Daiza, car c'est la Chine qui décide, pas lui. Pairi Daiza a fait une demande, il la soutient, comme il aurait soutenu une demande flamande s'il y en avait eu une.

De son côté Pairi Daiza indique avoir été le seul parc belge à avoir fait une telle demande auprès de la Chine: "Ce dossier a scrupuleusement suivi la seule procédure officielle de rigueur en Chine. Il s’agit, à notre connaissance, du seul dossier introduit par ce biais par un jardin zoologique belge". Si tout se passe comme prévu, un couple de pandas devrait faire son arrivée à Pairi Daiza et y rester pour une durée de 10 ans.

Ainsi, depuis plus d’un an, une "panda team" oeuvre à Pairi Daiza, nuit et jour, pour faire avancer ce dossier en concertation directe avec la Chine. Des "milliers" de messages, coups de téléphone et des rencontres régulières ont eu lieu entre les autorités administratives chinoises, les experts de la « panda base » de Ya’an au Sichuan, et le parc animalier du Hainaut. Pairi Daiza a plusieurs atouts: beaucoup d'espace disponible et le parc présente à ses visiteurs "le plus grand" et "un des plus beaux jardins classiques chinois" jamais construits hors de Chine. De plus, beaucoup de personnes s'accordent (qu'ils soient francophones ou néerlandophones) pour dire que Pairi Daiza est devenu le plus beau parc animalier de Belgique.

La polémique est essentiellement politique, car en lisant les commentaires flamands à ce sujet sur internet, on peut voir que les explications de Pairi Daiza semblent convaincre et peu de personnes semblent remettre ce choix en cause.

La Chine demande entre 500.000 € et 1 million par an pour la "location" de pandas.

Mise à jour (11/09/2013):

C'est confirmé (et signé): deux pandas de 4 ans (le mâle Xinhui et la femelle Haohao) arriveront au printemps à Pairi Daiza. Ils sont prêtés par la Chine pour une durée de 15 ans (au lieu de 10 habituellement). La nouvelle a fait monter le crous de bourse de la société. L'intention est d'obtenir aussi une (ou plusieurs) naissance(s) de panda(s).

Communiqué de presse de Pairi Daiza

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci d'écrire de manière correcte, lisible et respectueuse. Dans le cas contraire les commentaires pourront être éliminés.