jeudi 22 octobre 2015

Un exercice 2014-2015 supérieur aux attentes dans les parcs d'attractions de la Compagnie des Alpes

La Compagnie des Alpes a publié aujourd'hui le communiqué de presse relatif à la publication du chiffre d’affaires de l’exercice 2014-2015. Les chiffres sont bons pour tous les métiers du groupe français. Le chiffre d’affaires de l’exercice est en progression de 5 % pour atteindre 695,9 millions d'euros.

Destinations de loisirs : un 2ème exercice en nette progression qui valide la stratégie

Le chiffre d’affaires des Destinations de loisirs, à périmètre comparable, s’établit à 295,3 M€ en hausse de 10,1% par rapport à l’exercice précédent dont la progression était déjà de plus de 6%.

Cette progression, supérieure aux attentes qui tablaient sur un dernier trimestre en ligne avec celui de l’exercice précédent, a certes bénéficié d’un contexte favorable (bonnes conditions climatiques et touristiques au cours des trois mois d’été) mais elle s’explique également par l’efficacité de la stratégie de repositionnement adoptée il y a deux ans autour du concept de « Très Grande Satisfaction ».

Cette trajectoire est d’autant plus positive que tous les sites sont en croissance, à l’exception de Grévin Paris qui a été pénalisé par les attentats en janvier 2015 et par d’importants travaux de rénovation.

Ainsi, l’activité du Futuroscope progresse de plus de 14%, celle du Parc Astérix de près de 11% et celle des parcs belges de près de 8%. Autre indicateur de la satisfaction des clients, la progression du chiffre d’affaires « In park » qui est supérieure à celle des entrées.

En données comparables, la fréquentation progresse de près de 8% sur l’ensemble de cet exercice. Elle dépasse les 8 millions de visiteurs et établit un nouveau record pour le Groupe.

Développement international : Une montée en régime de Grévin International plus progressive que prévue

Le chiffre d’affaires du Développement international s’élève à 6,3 M€ en progression de 17,7% sur l’ensemble de l’exercice, en périmètre comparable. Cette progression s’explique essentiellement par l’ouverture de Grévin Prague en mai 2014 et de Grévin Séoul en juillet 2015.
Pris séparément, les trois Grévin à l’international ont reçu un très bon accueil, mais leur montée en puissance s’avère moins rapide que prévue à l’origine.

Perspectives (à périmètre comparable)

Le dynamisme des Destinations de loisirs au cours de l’exercice aura un impact positif sur la marge de l’Excédent Brut Opérationnel (EBO) de cette activité.

Au global, et compte tenu de la montée en régime plus lente que prévue des Grévin à l’international, de marge de l’EBO Métier du Groupe devrait être en ligne avec celui de l’exercice précédent.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci d'écrire de manière correcte, lisible et respectueuse. Dans le cas contraire les commentaires pourront être éliminés.