mardi 20 décembre 2016

Pas de place pour Océade, mais le projet Neo inclura un Mini-Europe modernisé et un Spirouland

Une conférence de presse a eu lieu aujourd'hui à Mini-Europe pour présenter la première phase du projet Neo (Europea), prévue pour 2020, pour le redéveloppement du plateau du Heysel à Bruxelles. L'offre de loisirs se précise donc, avec la confirmation de la démolition du parc aquatique Océade (fin 2018), la conservation de Mini-Europe et l'arrivée d'un mini parc d'attractions indoor Spirouland, comme principaux éléments. Le complexe de cinéma Kinepolis est, tout comme Mini-Europe, conservé.


L'offre de loisirs d'Europea sera composée d'un complexe de cinéma exploité par Kinepolis, d'un parc d'attractions Spirouland et d'une cité des enfants, un parc ludo-pédagogique plus orienté vers les sciences, ont confirmé mardi les directions d'Europea (Unibail-Rodamco) et de Mini-Europe, et Philippe Close, président de Brussels Expo. L'investissement sera de 10 millions d'euros co-financé par Europea et Mini-Europe qui injectera 4 millions d'euros dans l'opération. Il ne faut donc pas attendre grand chose du parc Spirouland pour un tel investissement, il ne devrait probablement faire le bonheur que des plus petits.

Mini-Europe subira une rénovation complète et un agrandissement de 4000 m². Le parc ne fermera pas ses portes durant les travaux de réaménagement qui devraient démarrer, selon son actuel administrateur-délégué, Thierry Meeùs, d'ici 2019. Le gros du chantier concernera l'aménagement d'un pavillon d'accès à l'ensemble de la partie loisirs du projet Neo, en ce compris, Mini-Europe. Europea sera le maître d'oeuvre.

Mini-Europe restera ouvert entre-temps. Les maquettes actuelles seront conservées, d'autres s'y ajouteront peut-être. L'offre du parc sera plus interactive et davantage mise en perspective par rapport à l'histoire européenne, le tout dans une atmosphère ludique. Il y aura aussi davantage d'animations événementielles et d'informations.

Le parc aquatique indoor Océade, dont Thierry Meeùs est également l'administrateur-délégué, a bénéficié d'un sursis de deux ans avant sa fermeture définitive (en octobre 2018) et son démantèlement. Thierry Meeùs affirme avoir reçu des apaisements quant à l'ampleur de l'opération d'assainissement du site, théoriquement à charge de l'exploitant.

Le parc Mini-Europe se retrouvera dans un contrat de location avec Europea et non plus avec la Ville de Bruxelles comme c'était le cas jusqu'à présent.


Reportage de BX1

Mise à jour: voici, ci-dessous, le communiqué de presse de Mini-Europe.
Accord global sur les attractions du Heysel

MINI-EUROPE INTÈGRE LE PROJET NEO-EUROPEA

Bruxelles, le 20 décembre 2016 – Suite à l’accord intervenu la semaine dernière pour l’intégration de Mini-Europe au projet NEO-Europea, et le maintien d’Océade sur le site du Heysel jusqu’en 2018, les différents acteurs ont présenté leur projet d’avenir.

«Je ne peux que me réjouir, qu’Europea et Mini-Europe aient pu trouver un accord pour intégrer l’attraction dans la future offre de loisirs du Heysel. Cela signifie la pérennité du concept de Mini-Europe à Bruxelles, une attraction qui a une valeur symbolique forte dans la Capitale de l’Europe, et qui a prouvé son attrait. Grâce au partenariat avec Europea, l’attraction pourra en plus bénéficier d’une rénovation en profondeur, pour présenter, dès 2021, une version interactive, à la hauteur des exigences du public » explique Philippe Close, Président de Brussels Expo et Echevin des finances et du Tourisme de la Ville de Bruxelles en charge du suivi du projet NEO I.

Le meilleur du loisir européen à NEO-Europea

Mini-Europe vient compléter l’offre de loisirs d’Europea. Avec cet accord, Europea finalise la commercialisation des 60 000m2 de loisirs indoor et outdoor du projet.

Europea a mis en œuvre son savoir-faire pour proposer une offre unique, négociée avec les champions locaux et les références internationales du loisir. Europea accueillera ainsi le plus grand cinéma de Belgique exploité par Kinépolis (21 écrans et 4000 places), le premier parc d’attraction Spirouland opéré par la Compagnie des Alpes et la Cité des Enfants, un lieu de découverte ludo-pédagogique, unique en Belgique.

Il s’agit d’une étape clé pour le projet NEO-Europea, conçu pour offrir aux Bruxellois, aux Belges et aux touristes une destination à l’avant-garde, propre aux grandes métropoles européennes.

« Nous sommes particulièrement fiers de proposer aux visiteurs d’Europea une offre inégalée en Europe. Ces références du secteur contribuent à faire de d’Europea une destination de premier plan, participant au dynamisme économique de Bruxelles. Ces partenariats avec les meilleurs acteurs locaux s’inscrivent dans la stratégie d’implantation de long terme d’Unibail-Rodamco en Belgique. » précise Michel Dessolain, Directeur Général de la stratégie et de l’innovation du groupe Unibail-Rodamco, et administrateur d’Europea.

Un bijou retaillé dans un écrin de modernité

« Cet accord avec Europea n’assure pas seulement la pérennité de Mini-Europe dans le patrimoine bruxellois: il permet de développer une nouvelle vision et de nouvelles ambitions. Les maîtres-mots seront agrandissement, modernisation, animations et interactivité. Le pavillon flambant neuf construit par Europea offrira un écrin de modernité à ses services (restauration, souvenirs, exposition,…) tandis que l’expérience dernier cri du parc miniature – rendu plus vert que jamais – apparaîtra comme un véritable bijou retaillé. Bien entendu, avec une position enracinée dans la capitale de l’Europe, le fil rouge du parc restera plus que jamais axé sur l’Europe. On y découvrira des pages de son histoire racontées de façon ludique, interactive et amusante, notamment via la réalité augmentée: elles souligneront les valeurs européennes, évoqueront ses héritages, raconteront des anecdotes. Je tiens en outre à exprimer ma satisfaction de voir Océade prolongé de deux ans. C’est une excellente nouvelle, tant pour l’emploi que pour les dizaines de milliers de Bruxellois et de touristes qui s’y pressent chaque année » déclare Thierry Meeùs, administrateur délégué des deux attractions.

« Nous sommes particulièrement heureux de cet accord, fruit d’une collaboration constructive avec Thierry Meeùs. Nous avons abouti à un parc outdoor transformé et modernisé, parfaitement intégré à Europea » précise Michel Dessolain, Directeur Général de la stratégie et de l’innovation du groupe Unibail-Rodamco, et administrateur d’Europea.

***

Le projet NEO prévoit la métamorphose du plateau du Heysel en un nouveau quartier convivial et un pôle d’attractivité économique de premier plan en Région bruxelloise. Le contrat NEO I signé avec le consortium Europea formé par UNIBAIL-RODAMCO-BESIX-CFE prévoit la construction, entre autres d’un quartier commerçant, de 590 logements et de nouveaux espaces verts, de loisirs et de sports. Le démarrage des travaux de NEO I est prévu en 2017.

NEO II, dont le dialogue compétitif devrait être attribué dans un an, prévoit la construction d’un centre de congrès et d’un hôtel.

Le projet génèrera 3.000 emplois en Région bruxelloise. Dès 2021, le centre commercial, le centre de congrès et la réalisation de plusieurs infrastructures de loisirs, sportives et d’espaces verts ainsi qu’une part significative de logements devraient permettre au nouveau quartier de prendre vie.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci d'écrire de manière correcte, lisible et respectueuse. Dans le cas contraire les commentaires pourront être éliminés.