vendredi 22 mars 2013

Pose de la première pierre d'un centre aquatique, avec piscine à vagues et toboggans, à La Réunion

Communiqué de presse de la Cinor:
POSE DE LA 1ère PIERRE
CENTRE AQUATIQUE INTERCOMMUNAL DE CHAMP-FLEURI


En présence des jeunes de l'école des Lilas, la Cinor et la ville de Saint-Denis, représentés respectivement par Maurice Gironcel, Président de l'agglomération et Gilbert Annette, Maire, ont procédé, aux côtés de la Députée Ericka Bareigts, le vendredi 22 mars 2013 -en présence des élus et partenaires du projet- à la pose de la première pierre du Centre Aquatique intercommunal de Champ-Fleuri. Un site unique à La Réunion, qui verra le jour mi 2014, avec la perspective d'un accueil maximal de 1 450 baigneurs.

Pose de la première pierre Aquaparc

2013 rime donc avec le démarrage des gros travaux du nouveau Centre Aquatique et de Loisirs intercommunal de Champ-Fleuri. Cet équipement phare du territoire disposera de 1 235 m² de plans d’eau, 3000 m² de solarium extérieur minéral et engazonné; un club d’entretien corporel avec sauna/hammam et salle de sports. L'ensemble est complété par un site de restauration composé d'un restaurant ouvert aux personnes extérieures avec terrasse panoramique sur les bassins et une sandwicherie pour les baigneurs avec terrasse directement accessible depuis les bassins.

LES AMÉNAGEMENTS DE BIEN ETRE ET DE LOISIRS
La surface totale du programme d'aménagement porte sur environ 18 145 m² réparti comme suit : 2 410 m² de surface utile; 15 735 m² de surface extérieure- y compris les stationnements.
Au sein de cet espace de loisirs et de bien être, on pourra notamment y trouver;
- 1 235 m² de plans d’eau, avec les locaux d’accompagnement usuels (vestiaires, douches, sanitaires, locaux annexes techniques, etc),
- 3 000 m² de solarium extérieur minéral et engazonné,
- un club d’entretien corporel avec sauna / hammam et salle de sports,
- une restauration composée d’une salle de restauration ouverte aux personnes extérieures avec terrasse panoramique sur les bassins et une sandwicherie pour les baigneurs avec terrasse directement accessible depuis les bassins.

UN EQUIPEMENT FONCTIONNEL ET ATTRACTIF
Il s'agit pour la Cinor et pour la ville de Saint-Denis de réaliser un équipement fonctionnel et attractif qui assurera à la fois l’effet de signal indispensable à la notoriété du projet et une parfaite intégration à l’environnement. Il est également voulu attractif afin de susciter une fréquentation assidue d’une clientèle volontaire.
A l'évidence, la conception de cet équipement de loisirs repose sur les activités nautiques, lesquelles seront complétées par d’autres entités : jeux d’eau, animation, bien-être, restauration, etc.
En outre, les exigences techniques de qualité environnementale (QE) ont été prises en compte par le biais d'une protection vis-à-vis des vents dominants afin de garder une température confortable de l’ensemble des bassins ; un meilleur ensoleillement ; une protection acoustique par rapport aux zones d’habitations les plus proches.
De même, les principes fondamentaux de la qualité environnementale ont été respectés. De fait, en favorisant la ventilation naturelle des espaces traversants, en ouvrant des baies au Nord sur les terrasses ombragées, en utilisant une étanchéité de couleur claire et réverbérante, en prévoyant une chaudière biomasse pour la mise à température des bassins et en s’intégrant dans les lignes vallonnées du cœur vert familial, on s'attend à une réduction de la facture énergétique.

EQUIPEMENTS ET FONCTIONNEMENT
- Le parvis: le parvis est un espace ouvert à tous qui permet une bonne identification du projet depuis l’espace public extérieur. Le parvis pénètre le bâtiment par une faille qui ouvre de l’autre coté sur le microcosme aquatique des plages et bassins.
- Le hall d’accueil : il est conçu de façon à faciliter le repérage, l’orientation du public grâce à la distribution des locaux et à la signalétique. Il permet une bonne visibilité des surfaces de plans d’eau et des plages et un accès autonome des scolaires.
- Les escaliers : descendant aux annexes baigneurs de part et d’autre du hall, ils donnent à l’espace d’accueil l’apparence d’un pont suspendu entre deux mondes.
- Les vestiaires et douches : les vestiaires sont organisés en 2 zones : les vestiaires collectifs pour les scolaires et les sportifs ou groupes (familles , etc); les cabines individuelles pour le grand public. Ces vestiaires collectifs ont une capacité d’accueil d’une demi-classe, soit 20 élèves en simultané. Ils intègrent une cabine individuelle pour le professeur et les accompagnateurs.
La fonction mixte des vestiaires préserve la distinction femme/homme grâce aux cabines individuelles.
Les blocs douches et sanitaires hommes/femmes sont séparés. L’unité vestiaire intègre des tables de change dans l’espace bébés.

LES BASSINS ET EQUIPEMENTS LUDIQUES
Les bassins: les bassins sont disposés pour donner l’apparence d’une seule nappe d’eau s’enroulant autour du « cratère » de la boule à vague. Outre l’impression d’ampleur que ce dispositif procure, il permet de réduire le coût des galeries techniques périphériques en sous-sol. Les bassins sont disposés au plus près de la façade du bâtiment pour être mieux protégés des vents.
Le bassin principal (bassin de perfectionnement de 375 m²) pourra être divisé en plusieurs sous espaces ayant des caractéristiques de bassins différentes :

- Le bassin avec 4 lignes de nage de 25 x 2,5 m : configuration de préférence rectangulaire, de profondeur maximale de 1,80 m,
- Le lagon : répartie sur un côté du bassin avec une profondeur variable de 0,6 m à 1,1 m et agrémenté de banquettes hydromassantes et d’une cascade entre autres.
- Les bassins d’apprentissage/loisirs déclinés en une zone de faible profondeur permettant une « familiarisation » avec l’eau, une zone permettant le déroulement des activités encadrées (aquagym) et enfin une zone loisirs avec des jeux d’eau, des geysers, des cols de cygnes ...
Les équipements ludiques: l'espace permettra une fréquentation ludique sur le thème de l'eau et comportera notamment un ensemble complet de 2 toboggans extérieurs fermé avec ossature, un pentagliss complet 4 couloirs avec ossature porteuse et une piscine à remous.
Les plages: elles proposent des espaces confortables de circulation mais aussi des lieux de détente avec équipements ludiques (jeux d’enfants…) . Bénéficient d’un traitement paysager important, elles permettent de transformer les courbes de niveau en solarium végétal.



LES LOCAUX TECHNIQUES
Locaux annexes: les locaux MSN sont implantés de manière à faciliter la surveillance des bassins et des plages. Ils intègrent également des vestiaires/sanitaires pour le personnel d’entretien.
L’Infirmerie : le site dispose d'une salle de premiers secours avec accès direct vers l’extérieur.
Autres locaux: des locaux pour le rangement du matériel sont prévus. De même, des bureaux administratifs et une salle de réunion sont aménagés à proximité de l’accueil.
Locaux techniques: la dimension et le positionnement de ces locaux en R-1 assurent le bon fonctionnement de l’équipement. Un accès direct de l’extérieur de la piscine mais aussi de l’intérieur est prévu pour ces locaux. Ces locaux sont utilisés pour la ventilation, le traitement de l’eau, l’électricité, la désinfection, une partie atelier, ainsi que les galeries techniques sous plages pour accès aux bassins, aux canalisations de traitement d’eau et d’assainissement, aux gaines de traitement aéraulique ainsi qu’aux bacs tampons. En outre, des locaux spécifiques pour le stockage de produits dangereux sont prévus.

LE CLUB D'ENTRETIEN
Le club bénéficie d’un accès unique depuis le hall d’entrée. L’accès est payant. Le traitement de l’ambiance de la partie détente est particulièrement soigné. Pour des raisons d’hygiène le circuit pieds chaussés du circuit pieds nus est distingué. La partie administration est directement accessible depuis le hall et exclusivement réservée au personnel.

LES SITES DE RESTAURATION
Restauration: la restauration est composée de deux unités :
- La sandwicherie : est directement accessible depuis les plages extérieures. C’est un lieu de petite restauration (boissons, friandises, sandwiches…) pour les usagers du parc.
- Le restaurant: est accessible depuis le hall d’entrée. Sa localisation lui permet de fonctionner en dehors des heures d’ouverture de la piscine. Il bénéficie d’un large vue sur les plans d’eau et les plages. L’office / cuisine est commune aux deux unités.
La surface de la zone restaurant représente 509 m2 et la possibilité d'accueil est de 117 personnes au titre du public

LES PARKINGS
Une aire de stationnement est prévue pour l’accueil de bus, des 2 roues et autres voitures de loisirs (250 places). Les sites sont ombragés et traités de façon à éviter tout conflit d’usagers.
Une voirie est réservée pour les services techniques (livraisons, interventions) et les véhicules de secours.

ESTIMATION PREVISIONNELLE DES TRAVAUX
20 628 314,89 € HT soit 22 381 721.66 € TTC
Coût total (avec équipements): 28 000 000€

ETAT D’AVANCEMENT 
- Pré terrassement : démarrage le 09 mai 2012, Fin des travaux: le 09 octobre 2012
- Démarrage des travaux des autres lots : 15 octobre 2012
- Installation de chantier: 21 janvier 2013; Pose de la grue prévue en février 2013
- Fin des travaux : 1e semestre 2014

LES INTERVENANTS-ENTREPRISES
- Maître d’ouvrage : CINOR; Mandataire du Maitre d’ouvrage : SODIAC / ICADE
- Programmation: INEXIA MENIGHETTI PROGRAMMATION;
- Maître d’œuvre : Groupement CHABANNES et partenaires (mandataire) / L’Atelier Architectes / SOCETEM / BEST / INE / Laurence BREGENT -ZONE UP
- Contrôleur technique : VERITAS; Coordinateur SPS : APAVE; Géotechnicien : GEISER;
- Etude loi sur l’eau : IN SITU; : Etude de sécurité publique: CRONOS CONSEIL; CRO; Etudes acoustiques : SOCOTEC; Etudes cuisines : CORAIL Ingénierie.

LE SITE CHOISI: CHAMP FLEURI-LE BUTOR
Le site retenu pour cette opération est situé dans la zone urbaine verte d’espaces de loisirs au Plan Local d'Urbanisme (PLU) de la commune de Saint Denis. Cette zone concerne les grands espaces publics ouverts et plantés, formant une coupure verte dans l’urbanisation.
Le terrain d’assiette du futur parc aquatique de loisirs de Saint Denis, d’une superficie de 23 000 m², est délimité à l’est par le canal de la ravine Patate à Durand; au nord par l’avenue De Lattre de Tassigny, à l’Ouest par la Route Digue et au sud par le vélodrome.
L’accès piéton et l’accès au parvis d’accueil de l’équipement seront positionnés sur l’avenue De Lattre de Tassigny, alors que les accès parking se feront par la route Digue.
Situé en bordure de l'axe de transport commun en site propre -TCSP, cet équipement sera d'ailleurs bien desservi par les transports en commun.
Les futurs usagers du Centre Aquatique bénéficieront en effet directement du nouveau pôle d'échanges et de correspondances nouvellement créé, au carrefour de la route Digue et de l’avenue de Lattre de Tassigny, entre les lignes 5, 6, 7 et 8, en attendant l'ouverture de la ligne


«La bataille à mener c'est celle de l'emploi»
2013 sera pour la Cinor l'année de la concrétisation de quelques-uns de ses chantiers d'envergure. Projets qui sont, pour Maurice Gironcel, «autant de contribution au Développement de notre territoire, à un plus grand épanouissement de notre population mais également à la préparation de l'avenir des générations futures dans les meilleures conditions».
Parmi ces chantiers, on peut citer l'Ecole Municipale de Musique de Beauséjour, les STEP du Grand Prado et des Trois Frères, le Stade en Eaux Vives intercommunal, les pôles d'échanges et de correspondances de Ruisseau Blanc à la Montagne, de la Route Digue-Butor, ou encore celui de Sainte-Marie, les salles de restauration, rénovées et agrandies des Flamboyants, des Tamarins, des Eglantines.
Des projets d'équipements structurants qui, pour le Président de la Cinor «non, seulement, vont répondre aux besoins immédiats de la population et, aussi, participer à la création de nouveaux emplois, permettant d'atténuer les effets de la crise économique et sociale».
En dépit du contexte de morosité budgétaire ambiante -je rappelle que le montant des dettes sociales et fiscales dus par les entreprises réunionnaises est de 1,2 milliard d’euros- la CINOR fera face à ses responsabilités en apportant une contribution non négligeable au soutien économique et social de notre île».
«Cela passe par la commande publique, laquelle concourt à la création d'activités générant l'emploi.
Ce qui permettra d'atténuer les effets de cette crise économique et sociale terrible qui, je le crains, est appelée à perdurer». El le président de confirmer que pour la période 2012-2014, ce sont près de 200 millions d'euros que nous dégagerons pour nos investissements et nos projets. Nous avons le souci d'intégrer dans nos marchés une clause d'insertion qui nous a permis en 2012, sur la base de 51 000 h à temps complet, d'insérer 30 personnes».
La bataille à mener c'est bien celle de l'emploi. Il faut redonner espoir. Il nous revient de nous mobiliser afin de tracer les voies de ce développement durable, solidaire et humain pour notre pays. Et ce sens, je renouvelle mes remerciements à nos partenaires pour leur soutien: l'Etat, l'Europe, les collectivités locales, organismes financiers et autres.

Faire du Nord un territoire «dynamique, solidaire, soucieux de son environnement et où il fera bon vivre»... on est bien sur le bon chemin.
Et tout cela a été rendu possible parce que la Cinor, qui fêtera cette année ses 15 ans, est une collectivité de projets qui va de l'avant et qui travaille hier, comme aujourd'hui, dans un esprit de partenariat et de concertation dans le cadre d'un projet pour tous, partagé par tous».

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci d'écrire de manière correcte, lisible et respectueuse. Dans le cas contraire les commentaires pourront être éliminés.