mercredi 6 mars 2013

Walygator Parc change à nouveau de propriétaire (et de nom)

La décision est tombée en début d'après-midi concernant l'avenir de Walygator Parc: le tribunal de Grande instance de Metz a choisi l'offre de reprise faite par le quatuor emmené par Jacqueline Lejeune. Ce quatuor est composé des personnes suivantes: Jacqueline Lejeune (ex-dirigeante d'Olitec), Franck Deglin (ancien responsable de la restauration de Walygator Parc), François-Jérôme Parent (ancien responsable du parc Bagatelle) et Eric Lucas (assureur). Il se sont engagés à investir près de 4 millions d'euros. La liquidation sera prononcée le 13 mars. Walygator Parc avait été placé en redressement judiciaire le 21 novembre, accusant un passif de près de 10 millions d'euros.

Le parc d'attractions change donc à nouveau de propriétaire, après être passé aux mains de propriétaires français (ouverture du parc en 1989), belges (le groupe Walibi rachète le parc fin 1990-début 1991), américains (lorsque le groupe Walibi est racheté fin 1997-début 1998 par Premier Parks devenu ensuite Six Flags), anglais (le fonds d'investissement Palamon ayant acquis les parcs européens de Six Flags en 2004) puis à nouveau français (avec les frères forains Le Douarin en 2006). Le parc lorrain va aussi, encore une fois, changer de nom (inauguré sous le nom de Big Bang Schtroumpf, il s'est ensuite appelé Walibi Schtroumpf, puis Walibi Lorraine, puis Walygator Parc). Le nom Walygator Parc a en effet une image trop négative, il faut tourner la page. Le parc lorrain n'ouvrira pas avant le 15 mai 2013 au plus tôt, voire mi-juin, alors que Walygator continuait encore aujourd'hui à annoncer une ouverture pour le 29 mars.

Le dossier retenu prévoit un rachat de l'entreprise pour 200.000 euros, 2 millions d'euros d'investissement la première année et la reprise de dettes pour environ 1,5 millions d'euros. Des investissements de l’ordre de 1,2 à 1,6 millions d’euros sont prévus dans les douze mois pour installer de nouvelles attractions (tandis que d'autres, en location, devraient quitter les lieux). Eric Lucas a déclaré: "Nous allons changer le nom du parc, et nous voulons développer les activités en espace couvert, ainsi qu'à destination des tout-petits".

Les Le Douarin vont faire appel

Les frères Le Douarin ne sont pas satisfaits de cette décision et ont annoncé qu'il feraient appel. Ils estiment que leur projet de continuation de l'activité, associés avec un partenaire financier lorrain (le promoteur Philippe Felt), qui n'a pas été retenu, était le meilleur. Cet appel est non suspensif, cela n'empêchera donc pas le quatuor de se mettre au travail pour mettre leur projet en oeuvre.

Sources: France 3, Lor'Actu, L'Express

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci d'écrire de manière correcte, lisible et respectueuse. Dans le cas contraire les commentaires pourront être éliminés.