vendredi 14 juin 2013

Mini-Europe déménagera, mais devrait rester à Bruxelles

C'est le journal La Dernière Heure qui révèle l'information aujourd'hui. Le parc Mini-Europe, qui est contraint cette année de quitter son terrain actuel au Heysel (la ville de Bruxelles ayant mis fin au bail), a pris une décision pour son avenir. Jusqu'au bout Thierry Meeùs (administrateur délégué de Mini-Europe) a essayé de pouvoir conserver le parc à son emplacement actuel, mais puisque la ville est inflexible, il a privilégié une implantation du côté de Bruxelles. C'est sur la commune d'Uccle, faisant aussi partie de la Région Bruxelloise, qu'un terrain adéquat a été trouvé, mais il reste encore certains détails à régler.

Le lieu choisi se trouve rue de Stalle, derrière Nemo 33 (la piscine la plus profonde du monde, qui va bientôt fêter ses 10 ans), à Uccle. Il y a là un terrain en friche d’un hectare, en zone de loisirs et propriété de John Beernaerts (le patron de Nemo 33). Cela offrira une complémentarité: Nemo 33 fonctionne en hiver et en soirée tandis que Mini-Europe accueille surtout les visiteurs la journée et l'été. Il devrait aussi y avoir une synergie pour la billetterie et la restauration notamment. Par ailleurs les autorités locales ont déjà donné leur aval. Malgré un terrain plus petit (un hectare contre les 2,5 hectares actuels de Mini-Europe), la surface devrait être suffisante pour y installer toutes les maquettes. Une ouverture vers juin 2014 est envisagée. Pour mettre cela en oeuvre un (bon) accord devra être trouvé avec John Beernaerts.

“Ce plan B devient un plan A”, comme l'indique Thierry Meeùs pressé par le temps. “Quand je vois le nombre de villes prêtes à nous accueillir et Bruxelles ne sait toujours si pas Mini-Europe vaut la peine ou pas...”. 60 emplois seraient ainsi sauvegardés.

Le lieu présenti de la nouvelles implantation de Mini-Europe:


Agrandir le plan

Et Bruparck dans tout ça ?

La ville de Bruxelles a décidé de complètement rayer Bruparck de la carte. Mini-Europe a trouvé un nouveau terrain, mais pour le parc aquatique Océade (appartenant lui aussi à Thierry Meeùs) un déménagement serait beaucoup trop coûteux et est tout à fait exclu. Le dernier jour d'ouverture sera le 31 août 2013, ensuite en quelques mois tout cela devra être rasé. Le reste de Bruparck (restaurants, boutiques) va lui aussi disparaître à l'exception de Kinepolis. En effet, Kinepolis avait obtenu il y a quelques années une prolongation de son bail et malgré une tentative d'expulsion de Kinepolis sous un prétexte fallacieux, la ville de Bruxelles n'a pas réussi à faire partir le complexe cinématographique, à qui la justice a donné raison. La ville souhaite avoir le champs libre pour y construire le projet Neo, qui reste encore assez vague pour l'instant.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci d'écrire de manière correcte, lisible et respectueuse. Dans le cas contraire les commentaires pourront être éliminés.