mercredi 10 octobre 2012

Le Futuroscope perd la boule… pour mieux la retrouver

Communiqué de presse du Futuroscope:
Le Futuroscope perd la boule… pour mieux la retrouver.

Jaunay-Clan, le 10 octobre 2012 - Guillaume de RUSSE, Vice-Président du Conseil Général de la Vienne, Nicolas KREMER, Directeur d’Exploitation du Parc du Futuroscope, ont présenté les travaux de démontage de la « boule » du Futuroscope, en présence de Denis LAMING, architecte des pavillons du Parc, et de Pascal JAYLE de la société Charondière intervenant dans l’opération de déconstruction. Les travaux, d’un montant de 700 000 € HT financés par le Conseil Général, devraient s’achever à la mi-novembre. La reconstruction de la boule est prévue à la fin du premier semestre 2013.

La boule, tout un symbole

La boule du pavillon de la Cité du Numérique a été construite en 1985. Emblème du Parc pendant de longues années, auquel les visiteurs (et les poitevins) sont encore très attachés, l’architecture du 1er Pavillon du Futuroscope propose une image gaie de l’avenir, évoquant « un lever de soleil sur un horizon qui bascule, symbole d’un monde en mutation », selon Denis Laming, son créateur. « Le Futuroscope joue d’entrée de jeu l’architecture-événement. C’est une mise en scène, qui doit arrêter le regard, éveiller l’appétit, donner l’envie d’aller plus loin ».

Un chantier exceptionnel

Le démontage de la sphère s’est avéré indispensable suite à l’expertise réalisée en février 2012 par le BET Ginger/CEBTP (« la structure métallique a laissé apparaître un état d’effeuillage au niveau des noeuds de contreventement, ainsi qu’une corrosion importante des boulons qui lient les éléments de la charpente entre eux, en raison d’infiltration et de stagnation d’eau ») La structure métallique est ancrée sur une couronne en béton armé circulaire. La boule (60 tonnes pour un diamètre de 17m), posée à plus de 20 mètres du sol, est composée :
- en partie extérieure : d’une couche de polyester armé de 5 mm d’épaisseur (ce type de produit est habituellement utilisé pour les coques de bateaux de compétition) ;
- dans l’épaisseur de la structure : d’une mousse de type polyuréthane d’environ 90 mm d’épaisseur ;
- En partie intérieure : d’une couche de polyester armé de 5 mm d’épaisseur ;
- habillage intérieur : de plaques de plâtres.

Afin de permettre un démontage en toute sécurité, la société Charondière a réalisé un plancher support de l’échafaudage et de la demi-sphère basse en phase de démontage et un confortement provisoire de la structure. Celui-ci a consisté en la pose de deux cerclages de type treillis - acier à l’équateur de la sphère afin de maintenir les diamètres des hémisphères nord et sud. Un échafaudage a ensuite été installé à l’intérieur pour soutenir la structure. Des poutres en profilé métallique ont aussi été fixées à la paroi de la sphère pour assurer son maintien géométrique. Ces éléments ont ainsi permis de rouvrir en toute sécurité la Cité du Numérique cet été en accord avec Bureau Véritas qui était associé à cette opération. Cette phase de confortement a nécessité 18 tonnes d’acier.

Le démontage de la sphère est opéré par une grue de 700 tonnes de l’entreprise Médiaco. Pour l’accueillir, il a fallu créer un terrassement spécial au droit des 4 patins de la grue (200 m3 de béton ont été coulés dans des puits rectangulaires de 4m par 2 à 3 mètres de profondeur).
Le démontage se déroule en quatre phases :
- découpe de la sphère en son équateur et levage de l’hémisphère nord (deux palonniers avec 5 points d’élinguage ont été installés pour lever les deux hémisphères)
- démontage des échafaudages
- découpe de l’hémisphère sud au niveau du plancher béton puis levage
- dépose manuelle des derniers éléments sous le plancher béton

Pour le bon déroulement des travaux, des conditions climatiques sont requises : le vent ne doit pas excéder 49 km/h. Toute la structure déposée sera ensuite triée et évacuée par la société Krizmanic. 35 personnes sont mobilisées pour l’opération, ce qui représente 1 200 h de travail
environ. L’opération représente un budget de 700 000 € HT financés par le Conseil Général de la Vienne dans le cadre de l’enveloppe annuelle d’1,5 M€ HT dédiée aux « grosses réparations » qui permettent de maintenir en bon état le patrimoine du Parc.

Et après ?

La reconstruction de la boule est prévue au cours du 2e trimestre 2013, à l’identique, mais avec de nouveaux matériaux (structure métallique galvanisée) par l’équipe de Denis Laming/GingerCEBTP. Parallèlement à ce lifting, la Direction du Parc réfléchit actuellement à l’optimisation de cet espace retrouvé…

Un jeu-concours original sur la page Facebook du Futuroscope

Le Futuroscope perd la boule, par quoi la remplaceriez-vous ?
A l’occasion de la déconstruction de la boule, le Parc du Futuroscope organise un jeu-concours sur sa page Facebook. Pour gagner des séjours VIP pour 4 personnes ou des entrées pour le Parc, 2 possibilités :
- Créer un montage délirant de ce qui pourrait remplacer la boule
- Voter pour la meilleure création et participer au tirage au sort.

La meilleure création désignée par un jury remportera un séjour VIP pour 4 personnes, hôtel, dîner et transport inclus. La création ayant obtenu le plus de votes de la part du public remportera un séjour au Parc pour 4 personnes, hôtel inclus.
Pour participer, rien de plus simple, connectez-vous sur la page Facebook du Parc du Futuroscope, téléchargez l’image du Pavillon sans la boule, imaginez un montage délirant et envoyez-le nous, vous gagnerez peut-être un séjour VIP ou des entrées pour le Parc.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci d'écrire de manière correcte, lisible et respectueuse. Dans le cas contraire les commentaires pourront être éliminés.