samedi 8 octobre 2011

Le projet Spyland souhaite s'implanter à Calais

Le projet Spyland (qui prévoit un parc d'attractions dédié au monde de l'espionnage) n'est pas nouveau. Il avait été question de le construire à Valence ou Aix-en-Provence, en France, puis du côté de Saragosse en Espagne (dans le cadre du méga-projet Gran Scala qui consistait en une sorte de Las Vegas européen). Mais tout cela n'a pas abouti. On pensait peut-être ne plus en entendre parler.

Maintenant les promoteurs du projet Spyland annoncent leur intention d'implanter le parc à Calais, comme on peut le lire La Voix du Nord. Le concept a été présenté par Natacha Bouchart, sénatrice et maire UMP de Calais, et Philippe Blet, son premier adjoint et président de la communauté d'agglomération Cap Calaisis.

1200 emplois directs et 2500 emplois indirects seraient créés. Le parc se positionnerait, au niveau français, derrière Disneyland Paris. Mais pour l'instant rien n'est encore signé. Le projet prendrait place au Virval sur un terrain de 54 hectares, en bordure des autoroutes A26 et de A16. Calais a l'avantage d'être facilement accessible depuis le Royaume-Uni, Paris et la Belgique.

Spyland inclurait le parc d'attractions, un parc aquatique (indoor), deux hôtels et des commerces. Le budget serait de 546 millions d'euros (complexe hotelier inclus). Le projet bénéficierait de 129 millions d'euros de fonds propres et les entreprises qui auront remporté les marchés s'intégreront en partie dans le capital de Spyland. La fréquentation annuelle est estimée à 2,5 millions de visiteurs, le parc serait ouvert 11 mois sur 12.

Une décision est annoncée pour 2012 et l'ouverture pourrait se faire en 2015. Saragosse est toujours une implantation possible, mais les promoteurs n'y croient plus trop.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci d'écrire de manière correcte, lisible et respectueuse. Dans le cas contraire les commentaires pourront être éliminés.