samedi 1 septembre 2012

Des visiteurs et un directeur en moins à Bagatelle

Il y a du mouvement à Bagatelle, comme nous l'apprend La Voix du Nord, info dont se font aussi l'écho BaggyWorld et AmeWorld. Le directeur s'en va, l'école de cirque aussi et le nombre de visiteurs en en diminution malgré la nouvelle montagne russe Triops.

Philippe Desnoues était directeur de Bagatelle depuis 2 saisons (de retour après avoir déjà été directeur du parc d'attractions rangeois de 2000 à 2007). Il était arrivé à la tête de Bagatelle suite au changement de propriétaire du parc, celui-ci faisant maintenant partie du groupe Looping. Mais c'était en sachant déjà que cela risquait de ne pas durer de nombreuses années car Philippe Desnoues poursuivait d'autres activités en parallèle. Il déclare: « On a fait appel à moi pour mon savoir-faire et mon expérience. On m'avait confié des missions précises : redévelopper l'événementiel, relancer les investissements, la restauration, les boutiques... Le parc avait besoin de retrouver une dynamique ». Mais il s'occupe aussi d'activités artistiques, auxquelles il souhaite maintenant se consacrer pleinement, sa société de production de spectacles 1043 Production étant en plein essor. Il y a en effet trois spectacles en tournée et il désire retrouver le côté créatif et artistique de son métier. Il quitte donc Bagatelle en septembre, toutefois en 2013 sa société assurera le spectacle du parc et il envisage aussi de participer à de l'événementiel au parc. Bagatelle est encore à la recherche d'un nouveau directeur pour lui succéder.

L'école de cirque Gruss, installée dans l'enceinte du parc depuis un an, s'en va également et ne rouvrira pas à la rentrée, d'après Jean Gruss, son co-fondateur. Fondée en 2010, elle avait déménagé de Berck à Bagatelle il y a un an, avec un accord: elle ne payait pas l'emplacement, mais laissait à disposition son chapiteau pour l'événementiel ponctuel du parc. 140 enfants avaient été attirés la première année et 90 la saison dernière. « Ça fonctionnait très bien », mais Bagatelle ne souhaite pas poursuivre l'aventure, c'était une installation provisoire. Les Gruss, qui n'ont plus de terrain, sont contraints d'arrêter et ont décidé de s'exiler temporairement à Orléans, sur un terrain de la famille, mais ils n'abandonnent pas le projet de revenir un jour.

Pour cet emplacement il y a d'autres projets: c'est là qu'il y aura la future entrée du parc animalier, qui devrait rouvrir en 2014.

Par ailleurs Bagatelle a longtemps souffert du manque de nouveautés et d'investissement. On pouvait donc espérer que la nouvelle attraction ouverte cette année apporte une nouvelle impulsion au parc. Mais la fréquentation est malheureusement en baisse, d'environ 10 %. « L'effet Triops a eu lieu, mais surtout en août. D'avril à juillet, c'était catastrophique, essentiellement à cause des mauvaises conditions météo » selon Philippe Desnoues. Malgré cela, le chiffre d'affaires reste tout de même stable et équivalent à celui de 2011. « Nos équipes ont beaucoup travaillé et cela a payé. Restaurants et boutiques ont bien marché ».

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci d'écrire de manière correcte, lisible et respectueuse. Dans le cas contraire les commentaires pourront être éliminés.