jeudi 20 octobre 2016

Hausse du chiffre d'affaires pour les parcs de la Compagnie des Alpes en 2015-2016

La Compagnie des Alpes a publié aujourd'hui le chiffre d'affaires pour l'exercice 2015-2016. Le groupe français poursuit sa tendance á la hausse dans le domaine des parcs d'attractions. Le chiffre d’affaires de la compagnie pour l’exercice 2015-2016 s’établit à 720,2 millions d`euros, en progression de 4,4 % à périmètre comparable par rapport à l’exercice précédent.

Destinations de loisirs : Un exercice qui confirme l’efficacité de la stratégie engagée ces trois dernières années

L’activité des Destinations de loisirs progresse sur cet exercice, de 4,2%, pour s’établir à 301,4 M€, après deux années de forte croissance (+10,1% en 2014/2015 et +6,3% en 2013/2014), soit une progression de 21,6%, à périmètre comparable, sur les trois derniers exercices.

Après un bon 1er semestre, porté par une saison Halloween très dynamique et une activité soutenue pour le Futuroscope, le 3ème trimestre a été pénalisé par des effets calendaires négatifs et un environnement extérieur très difficile. L’activité durant le 4ème trimestre a retrouvé son dynamisme du début de l’exercice sous l’effet des nouvelles attractions structurantes ou familiales dans la grande majorité des sites et d’une météo plus clémente. Le chiffre d’affaires progresse ainsi de 6,0% par rapport au 4ème trimestre de l’exercice précédent et s’élève à 136,8 M€.

Sur l’ensemble de l’exercice, tous les sites du Groupe (sauf Grévin Paris, toujours pénalisé par la baisse du tourisme sur Paris et en Ile-de-France) ont vu leur activité progresser, les ventes « In Park », indicateur clé de la satisfaction client, très dynamiques, faisant plus que compenser une légère baisse de la fréquentation de -0,7% imputable essentiellement au recul de la fréquentation de Grévin Paris.

Sur l’ensemble de la saison, les notes de satisfaction clients ont progressé dans la quasi-totalité des sites. Cette progression est particulièrement notable dans les parcs ayant bénéficié de nouvelles attractions. Elle est aussi l’illustration de l’enrichissement de l’offre générale autour du confort de visite et du développement de services individualisés pour notre clientèle.

Le redressement de la division Destinations de loisirs, observé depuis trois ans, est le résultat de l’inflexion stratégique initiée en 2013 et qui avait comme finalité le recentrage de l’activité sur les sites susceptibles de rentabiliser la Très Grande Satisfaction client (TGS).

Cette stratégie, qui prend en compte les spécificités de chacun des sites du groupe, continuera à être déployée sur l’ensemble des sites, y compris dans la montagne. Elle est la clé de la fidélisation de la clientèle dans un environnement extérieur fragilisé.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci d'écrire de manière correcte, lisible et respectueuse. Dans le cas contraire les commentaires pourront être éliminés.